Rejoindre la
Police cantonale vaudoise

Le métier d’inspecteur.trice

Vous souhaitez vous engager pour le canton de Vaud, élucider les crimes et les délits et, après enquête, livrer leurs auteurs à la justice ? Alors devenez inspecteur.trice ! Nous recrutons tous les ans des inspecteur.trice.s pour l’Académie de police. Rejoindre la Police de sûreté, c’est adhérer à un «esprit de corps» qui se traduit par le sentiment d’appartenance à une même entité, le partage de valeurs communes telles que la loyauté, l’intégrité, l’aide à la population.

Des perspectives d’évolution

Un.e inspecteur.trice débute par une activité dans un groupe judiciaire régional, puis dans une brigade spécialisée ou inversement. Au cours des années qui suivent, il.elle est généralement amené.e à travailler dans plusieurs brigades. Cet exemple illustre la forte mobilité horizontale qui est offerte par la Police cantonale vaudoise.

Les passages au grade supérieur constituent la mobilité verticale. Selon ses compétences, l’inspecteur.trice peut, s’il.elle le désire, montrer un intérêt pour des responsabilités de commandement de niveau intermédiaire (dès le grade d’inspecteur.trice principal.e adjoint.e) ou supérieur (dès le grade d’inspecteur.trice principal.e). De plus, indépendamment du grade, l’inspecteur.trice bénéficie d’une évolution personnelle constante : développe ses compétences personnelles, sa confiance en soi, est amené.e à prendre des décisions, etc.

Un univers riche en émotions

Être inspecteur.trice c’est assurer de multiples missions. Ils.elles travaillent toujours en tenue civile et ont une activité qui les met au contact de toutes les couches de la société. Dans le cadre de la lutte contre le crime et la délinquance, ils.elles recherchent les traces et indices, recueillent les témoignages et les preuves d’une infraction, pour en identifier les auteurs. Dans tout le canton et au-delà de ses frontières, ils.elles établissent le contact et collaborent avec les corps de polices suisses et étrangers. Ils.elles agissent souvent préventivement et surveillent les lieux, quartiers ou régions susceptibles d’attirer des délinquants en intervenant en temps opportun pour tenter de prévenir la commission d’infractions. En cas de besoin, ils.elles assurent la protection de personnalités officielles suisses et étrangères susceptibles d’être menacées.

Vous avez des questions?

Devenir inspecteur.trice

Rejoindre la Police de sûreté, c’est adhérer à un « esprit de corps » qui se traduit par le sentiment d’appartenance à une même entité, le partage de valeurs communes telles que la loyauté, l’intégrité, l’aide à la population, etc.

L’inspecteur.trice sait qu’il.elle peut compter sur ses collègues en tout temps. En effet, se serrer les coudes est essentiel pour pouvoir exercer ce métier exigeant. N’attendez plus, rejoignez-nous !