Intense et passionnante

L’Académie de police

L’Académie est le lieu privilégié de la réflexion et de l’intégration des activités relatives à la formation policière. Dans cette perspective, elle assure la pertinence, la qualité et la cohérence de cette formation.

L’Académie de police dispense, selon le nouveau Concept Général de Formation CGF 2020, la première année de la formation policière de base conduisant à l’Examen de Capacités Opérationnelles (ECO). La réussite de cette épreuve ouvre à l’aspirant.e la porte de la seconde année de formation, accomplie, elle, au sein de son Corps d’appartenance. L’accomplissement réussi de cette seconde année permettra à l’aspirant.e d’accéder au Brevet fédéral de policier.ière.

Intense et passionnante

L’école d’aspirant.e.s se déroule à l’Académie de police et ouvre ses portes en septembre. Elle offre une formation de base, rémunérée, d’une durée de 12 mois.

Les domaines enseignés touchent:

  •  Aux cours en relation avec la police de proximité et Police secours.
  •  A la psychologie, l’éthique et aux droits de l’Homme.
  •  Au tir et à la sécurité personnelle.
  •  Au service d’ordre et au maintien de l’ordre.
  •  Aux cours de conduite voiture, à la régulation du trafic et à la législation routière.
  •  Au droit pénal et à la procédure pénale.
  •  A la police judiciaire, à la police technique et scientifique, aux cours d’audition et d’interrogatoire, à la rédaction de rapports.
  •  Aux stupéfiants.

L’enseignement de l’Académie met l’accent, partout où cela est possible, sur une formation pratique et réaliste, avec des mises en situation et jeux de rôle. 

L’assermentation

Les aspirant.e.s sont assermenté.e.s (assermentation technique) à l’issue de la formation de base, après la réussite de l’ECO. L’assermentation solennelle intervient au terme de la seconde année (formation pratique). La nomination définitive des aspirant.e.s intervient à l’issue d’une période probatoire d’un an.

Au début de l’école, l’aspirant.e prend l’engagement de servir la Police cantonale durant trois ans au moins après son engagement. En cas de démission ou, si par sa faute, les rapports de service prennent fin avant l’expiration de ce délai, il.elle est tenu.e de rembourser une partie des frais que sa formation aura occasionnée à l’employeur.

Conditions d’admission

Les candidat.e.s désirant suivre l’école d’aspirant.e.s de l’Académie de police devront satisfaire aux conditions suivantes :

  • Être citoyen.ne suisse ou être en cours de naturalisation (la nationalité suisse doit être obtenue avant la fin de l’école).
  • Être âgé.e de 20 à 32 ans (au maximum au début de la formation).
  • Avoir une excellente réputation, une bonne présentation et être d’une honnêteté totale.
    En outre, le casier judiciaire doit être vierge au premier jour d’entrée à l’école de police.
    Concernant l’extrait du registre des poursuites, une analyse sera effectuée en fonction des informations reçues.
  • Être en bonne santé et jouir d’une bonne condition physique.
    Critères d’admission concernant l’examen de la vue : L’acuité visuelle avec corrections doit être au minimum de 0.8 à chaque œil ou de 1.0 sur un œil et 0.6 de l’autre. L’acuité visuelle sans corrections n’est plus prise en compte.
    Examen de la vue.pdf
  • Être au bénéfice d’une formation reconnue au niveau fédéral (CFC ou formation jugée équivalente (gymnase voie maturité ou culture générale)).
  • Pouvoir justifier du fait que la formation académique, professionnelle ou militaire (école obligatoire, formation secondaire, intermédiaire, supérieure, école technique, apprentissage, école de recrue, école de cadre…), éventuellement complétée par de la pratique professionnelle, représente un total d’au moins 12 années.
  • Être en possession d’un permis de conduire catégorie B (voiture : définitif ou provisoire (nouveau conducteur)) au plus tard au début de l’école.
  • Bon sens, serviabilité, clairvoyance, responsabilité, sens de l’observation et de l’engagement, maîtrise de soi, discipline personnelle.
  • Maîtriser la langue française.
  • Maîtriser la dactylographie (120 frappes / minutes à dix doigts).
  • Savoir nager.

Situation militaire – service civil :

  • Si apte au service : obligation d’avoir terminé son école de recrues avant le début de l’école de police.
  • Si inapte au service : possibilité de se présenter tout de même au concours d’admission pour l’école de police.

Important : au début de l’école, une évaluation formative de français et un test de dactylographie (120 frappes/minute) seront effectués.
Un examen de capacités opérationnelles (ECO) est effectué à l’issue de la formation de base.

Spécificité pour les inspecteur.trice.s

Avoir de bonnes connaissances d’allemand ou d’anglais (niveau européen: B1 minimum).

 1) Les certificats (les attestations de suivi de formation (gymnase par exemple) ne sont pas reconnues) doivent en principe dater de moins de deux ans à compter de la date de postulation.
Sont reconnus tous les certificats provenant d’écoles de langues ou d’instituts de formation.

En cas de doute, la Police cantonale se réserve le droit d’effectuer une évaluation du niveau de compétence linguistique (allemand uniquement) d’un.e candidat.e (voir pt 2 ci-dessous), sans frais pour ce.cette dernier.ière.

2) En l’absence de certificat, le.la candidat.e sera soumis.e à un test de langue allemande, écrit (compréhension, vocabulaire, grammaire, etc.) et oral (conversation, un sujet à choix sur 3 proposés).

Spécificité pour les gendarmes

Avoir une taille d’au moins 160 cm.